Après un Diapason d'Or en 2010 (la musique de chambre de Castillon, enregistrée avec le Quatuor Satie), Laurent Martin continue d'exhumer les oeuvres magnifiques de compositeurs méconnus ou oubliés.

Mel Bonis : Le DIamant noir

Laurent Martin se consacre depuis 18 ans à la redécouverte des œuvres de la compositrice Mel Bonis (1858-1937), et après lui avoir dédié cinq CD, il a décidé de consacrer son 50ème enregistrement aux danses pour piano de la compositrice.

Après une longue période d'oubli qui dura 70 ans, Mel Bonis est désormais jouée dans le monde entier et reconnue pour sa force d'inspiration et son écriture passionnée. Furore, l'éditeur allemand spécialiste des femmes compositrices, vient de compléter son catalogue avec les danses de la compositrice, le rendant ainsi exhaustif.

Alternant suites de valses, danses dans le style ancien et pièces légères , cette quasi-intégrale procure un large aperçu d'une œuvre inéluctable chevauchant les 19ème et 20ème siècles. Bien qu'influencée par Fauré et Franck, Debussy et le Groupe des Six, Mel Bonis transmet un style d'une forte personnalité qui fit ainsi réagir Saint-Saëns :
"Je n'aurais jamais pensé qu'une femme put écrire ainsi ! ".

Accéder à la discographie

Alkan : Ressouvenir

Mars 2015 : Encore une fois, Laurent Martin apporte un magnifique hommage musical à Charles-Valentin Alkan, suivant une série de cinq CD remarqués chez Marco Polo et Ligia Digital.
Un portrait inattendu du surdoué solitaire apprécié de Chopin, Liszt et George Sand réunissant deux nocturnes très personnels (bien qu'une parenté avec Chopin pour le premier et Brahms pour le second soit évidente), l'adagio du concerto pour piano seul qui exprime le sentiment de déréliction (abandon et désespoir extrême) - qui semble avoir été en contrepoint de la vie d'Alkan - ainsi que des impromptus, des esquisses et un duettino.
Accéder à la discographie


Tchaïkovski : romances et sérénades

Novembre 2014 : naissance d'un nouvel enregistrement de la soprano canadienne Jacqueline Laurin accompagnée par Laurent Martin, réunissant une sélection des plus belles romances et sérénades de Tchaïkovski, notamment les six romances en français rarement disponibles en CD. Dans la continuité des très remarquées productions consacrées à Pauline Viardot et Blanche Selva…
Accéder à la discographie

En projet…

Pendant les mois qui viennent, Laurent Martin se consacrera à la découverte ou la réhabilitation de compositeurs français romantiques trop souvent délaissés. Après cette période hivernale consacrée à la recherche et la réflexion, il reprendra ses concerts en mars 2015 avec un répertoire encore élargi, dont la singularité et l’originalité touchera assurément un public sensible et curieux.
Les récitals à venir seront autant consacrés aux compositeurs "à retrouver" comme Alkan qu'aux valeurs sûres comme Blanche Selva ou … Chopin.


Laurent Martin au festival de LA CHAISE-DIEU

Le 29 août 2014
, Laurent Martin a donné un concert exceptionnel au Festival de La Chaise-Dieu avec le jeune et brillant violoniste David Petrlik. Ovationnés par le public, les deux artistes ont fait découvrir certaines pièces inédites de George ONSLOW (dans le cadre des trois journées George ONSLOW) en concluant avec la première sonte pour violon de BEETHOVEN.

Un deuxième CD CHOPIN
 
Son premier CD dédié à Chopin en 2008 a connu un grand succés, ce qui a encouragé Laurent Martin en 2013 à proposer un nouveau choix de ses oeuvres préférées.

Deux Polonaises qui l'ont marqué dans l'enfance, des Mazurkas, dont la dernière pièce écrite par Chopin, des Préludes, des Valses, deux Etudes avec la célèbre "Révolutionnaire", trois Nocturnes et "Printemps", délicieuse et poétique mélodie transcrite avec une grande fidélité par Liszt.
Un choix personnel et revendiqué pour cette suite à "CHOPIN, le Poète".

Une nouvelle découverte dédiée à BLANCHE SELVA.

Blanche SELVA fut la meilleure pianiste française des années 1900-1925 et ses rares enregistrements sont saisissants. Elle fut aussi une immense pédagogue avec plus de 1500 élèves dans toute la France et à l'étranger. Mais la troisième facette de cette surdouée était restée dans l'ombre : elle composait.

Elève de la Schola Cantorum où elle enseigna ensuite pendant près de 20 ans, elle se dégagea de la forte personnalité de Vincent d'Indy, son mentor et père spirituel, pour retrouver ses racines catalanes. Ses oeuvres sont personnelles, attachantes et originales. On pourrait la comparer pour certaines à Déodat de Séverac dont elle fut très proche.

Une vraie découverte en 1ère mondiale à travers ses mélodies, pièces pour violon et piano et piano seul, tantôt expressives et imagées, ou imprégnées d'une intense spiritualité.Après un Diapason d'Or en 2010 (la musique de chambre de Castillon, enregistrée avec le Quatuor Satie), Laurent Martin continue d'exhumer les oeuvres magnifiques de compositeurs méconnus ou oubliés.


Accéder à sa biographie, sa discographie , ses prochains concerts
et sa revue de presse.










Laurent Martin © 2008/2015 - Tous droits réservés - Crédits